précédent suivant

Dance N'speak easy

Cie wanted Posse / Dance / 1h

Dimanche 12 décembre > 18h00
Billetterie

Plein tarif : 15 euros
Tarif réduit : 12 euros
Tarif enfant : 6 euros

Dans cette pièce, le chorégraphe Njagui Hagbé et le metteur en scène Philippe Lafeuille ont imaginé un cocktail inattendu, associant la danse et le burlesque. Plusieurs styles s’y côtoient, mais déstructurés et adaptés aux danses swing des années 20-30.
Les footworks de la house dance se confondent aux pas endiablés du charleston, la performance du breakdance à la vivacité du Lindy Hop, et le Hip hop free style au rythme effréné du Jitterbug.
Des références musicales riches créent une ambiance singulière.
Le jazz avec Miles Davis, allusion aux concerts qui se jouaient dans le secret des speakeasies. La soul-funk de James Brown, grande source d’inspiration pour les danseurs hip hop ou encore les chansons de cartoons avec Betty Boop et Jessica Rabbit, petit clin d’œil aux Pin-up des bars.
Le décor, signé Dominique Mabileau rappelle les gratte-ciel new-yorkais dans le reflet de l’immense lustre fait d’une multitude de bouteilles en verre, symbole des années de la Prohibition et du bar clandestin
Dance N’ Speakeasy fait revivre des personnages forts avec des identités empruntées à plusieurs époques et lieux.
Toutes les références afro-américaines depuis les années 20 à nos jours sont présentes en passant par la blaxploitation des années 70 et le gangsta rap des 90’.
Dans une éclosion de sons et de rythmes parfaitement agencés, des costumes typés années trente, cinq hommes et une femme interprètent une galerie de portraits sur fond de mafia, d’alcool et de rivalité.
Le Latino, issu des gangs de L. A. et de la mafia italienne, le buveur de whisky, figure des premiers migrants irlandais, l’homme de main du parrain en mode Gatsby, le tueur à gage évocation de Shaft, le mafieux African Dandy et la Pin-up, très féminine, sexy, forte, rebelle.
Dans les speakeasies où il fallait parler bas pour acheter de l’alcool, de nombreux danseurs et musiciens de jazz ont aussi pu librement s’exprimer. Nous voulons leur rendre hommage pour dire à notre tour, l’urgence de ne pas céder à la peur et défendre notre liberté de danser.

Chorégraphie : Njagui Hagbe
Mise en scène : Philippe Lafeuille
Lumières : Dominique Mabileau assisté de Floriane Malinski
Scénographie : Dominique Mabileau assisté de Eric Proust
Costumes : Noëmie Naftaway
Interprètes : Ibrahim Njoya, Martin Thaï, Claude Messi-Fouda, Arthur Grandjean, Marcel Ndjeng, Jessie Perot


Production : Compagnie Wanted Posse
Coproduction : Châteauvallon- scène Nationale, Centre Chorégraphique National de la Rochelle, Cie Accrorap/Direction Kader Attou, La Place – Centre Culturel Hip Hop, Espace Michel Simon – Noisy Le Grand
Partenaires : Département de la Seine-Saint-Denis, Mairie de Paris, Conseil Régional d’Ile de France, SPEDIDAM

www.wanted-posse.com


Extrait...