précédent suivant

Le bal des disparu.e.s

Jeudi 10 novembre > 20h30
Billetterie

Plein tarif : 13 euros
Tarif réduit : 10 euros
Tarif enfant : 6 euros

Jeanne et Eugène allaient se marier. Mais il y a quatre jours sur le front, Eugène est mort sur les barricades.
Tout était prêt : buffet, pièce montée, robe de mariée et langues de belle-mère; alors Jeanne a décidé de célébrer ce mariage malgré tout, à titre posthume.
Parce qu’il faut bien continuer à vivre, à boire et à aimer – avant de mourir.

Nous sommes le 21 mai 1871, c’est le dernier jour de la Commune de Paris. Cette nuit les Versaillais vont entrer dans Paris. Répression sanglante. Dans une semaine, jour pour jour, tout le monde ici sera mort, les derniers combattants tomberont au Père Lachaise – et l’Histoire les oubliera !

Mais pour l’instant, les communards trinquent et chantent si fort que leur bruit couvre celui de l’approche de la mort. Eclats de rires et d’obus, chants révolutionnaires, musiques et danses, instants de doute, disputes familiales et débats avinés … Pourquoi faire la fête lorsqu’on se sait mort? Pourquoi prendre les armes lorsqu’on sait que l’armée d’en face est plus forte? Pourquoi mourir pour une idée? Pourquoi se révolter? Pourquoi ne pas se révolter?

Bienvenue à cette dernière fête de la Commune ! Une tragi-comédie flamboyante pour nous réapproprier cet événement national et découvrir les échos de ses combats avec aujourd’hui.

Les cadavres sont la semaille, l’avenir fera les moissons - Louise Michel

Mise en scène : Soizic de la Chapelle, Lisa Robert

Jeu : Arthur Baratin, Anthony Liébault, Camille Roy, Pierre-Damien Traverso, Lorine Wolff
Création lumière : Lisa Robert
Scénographie : Camille Davy
Création sonore : Martin Poncet
Costumes : Mathilde Giraudeau
Graphisme, illustration : Adeline Debatisse
Diffusion : Helia Ronat-Mallié

Cette création a commencé dans le cadre d’un compagnonnage (dispositif DRAC) avec l’Agence de voyages imaginaires (Marseille).

Spectacle soutenu par le théâtre du Polaris (Corbas), le théâtre Dijon-Bourgogne CDN (Dijon), le Service Culturel de Durance Luberon Verdon Agglomération (Manosque), le théâtre Jean Marais (St Fons) et TEC (St-Maurice-l’Exil)

www.lagrenade.fr

EXTRAIT

le bal des disparu.e.s